Un nouveau club de jeux en France ferme ses portes

  23.02.2017 dans Tournoi


Décidemment, l’affaire des cercles de jeux à Paris n’est toujours pas terminée puisque l’un des deux derniers survivants vient de fermer ses portes. L’administration continue sa chasse aux fraudes. Après avoir fermé le Wagram, le Concorde et l’Aviation Club de France, c’est le Club Anglais qui va fermer ses portes dans la capitale parisienne.


Fermeture du Club Anglais

L’affaire des cercles de jeux revient donc sur le devant de la scène avec cette descente sur les 400 m² du Club Anglais. Cette descente a été plutôt fructueuse puisque plusieurs millions d’euros ont été découverts, en coupure de 10 et de 20 euros, de quoi éveiller quelques soupçons. Cette somme a été découverte dans les six coffres forts du Club Anglais. Les comptes de l’association ont donc été immédiatement bloqués (3 millions d’euros). Les gérants sont donc soupçonnés de fraudes fiscales et ce sont donc 5 personnes qui ont été arrêtées et interrogées dans les bureaux de Nanterre. Depuis quelques temps, les responsables du cercle auraient utilisé un double salaire pour leurs employés, le salaire habituel et une enveloppe qu’ils récupéraient dans le bureau de la direction. Une grande partie de ces sommes étaient donc dissimulées au fisc par le Club Anglais. Le montant serait de plusieurs dizaines de millions d’euros et cela faisait déjà plus d’un an que l’enquête avait été ouverte.


Cercles de jeux

A cause de cette nouvelle fermeture, c’est le projet de loi sur les cercles de jeux qui devrait rapidement accéléré. Une autre catégorie d’établissements de jeux va donc voir le jour dans les semaines ou les mois à venir. Le cercle de Clichy Montmartre travaille donc sur ce nouveau statut et ce sont un total de 5 clubs qui vont ouvrir au cours de cette année 2017. Ce projet prévoit la dissolution des cercles de jeux associatifs afin d’entrer dans un cadre légal. Depuis 2007, ce sont plus de 13 cercles de jeux parisiens qui ont été fermés. Malheureusement, ces fermetures ont privilégié les parties clandestines et les fraudes.


Club à l’Anglaise

Les clubs de jeux qui vont s’ouvrir sur Paris seront des clubs de jeux à l’Anglaise. Ce sont des sociétés commerciales qui pourront offrir de nombreuses activités à leurs membres, du poker, de la roulette, du
baccarat... Autant dire que ce projet a repoussé une nouvelle fois les discussions sur l’ouverture de casinos sur Paris.

Cercle Clichy Montmartre

Avec la fermeture du Club Anglais, il ne reste désormais qu’un seul cercle de jeux dans la capitale parisienne. Si sa cotisation est de 50 euros en 2017, ses membres pourront s’ouvrir à de nombreuses parties comme les tournois de poker, les Cash Game Live, le poker à 3 cartes, le stud poker, le poker blackjack ou encore le multicolore. Heureusement, ce cercle de jeux vit encore grâce à tous les évènements qui y sont disputés comme le Winamax Poker Tour, le World Poker Tour PMU et comme des qualifications pour les World Séries of Poker. Dans quelques semaines, le cercle Clichy Montmartre devrait disparaître pour laisser place à un club de jeux.


Clubs de jeux

L’Assemblée Nationale a donc validé le projet de loi sur les clubs de jeux. C’est une expérimentation qui est prévue sur 3 ans, mais la chose la plus importante c’est que ces clubs de jeux seront soumis à l’impôt sur les sociétés. Actuellement, seules les villes classées balnéaires, thermales et climatiques peuvent posséder un casino, mais déjà dans la banlieue parisienne, il existe une particularité avec le casino d’Enghien-les-Bains, qui se trouve à moins de 100 km de Paris. Avec l’arrivée sur ces clubs de jeux, les débats ne sont pas prêts de s’arrêter, mais ce sont de belles recettes fiscales qui vont faire leur entrée dans les caisses de Paris et de l’état.


Différence entre un casino et un cercle de jeux

Même si la différence n’est pas flagrante entre un casino et un cercle de jeux, il existe quelques points de divergences. Déjà, dans les futurs clubs de jeux de la capitale, il n’y aura pas de machines à sous et de machines de vidéo poker. De plus, les jeux autorisés dans ces établissements sont assez restreints, le poker, le chemin de fer, le poker à 3 cartes, le stud poker, le punto banco ou encore d’autres variantes du poker. Attention, la cotisation pour devenir un membre de ces clubs sera aux alentours des 100 euros par an, alors que l’entrée dans un casino est gratuite.

Avec la fermeture du Club Anglais à Paris, c’est un nouveau pas qui est franchi dans cette guerre contre le blanchiment d’argent, contre la fraude, le double emploi... Plusieurs dérives du banditisme ont été prouvées et confirmées dans ces établissements, donc aujourd’hui, la situation s’est complètement éclaircie. Toutes les enquêtes ont été résolues dans cette affaire et maintenant, il faut préparer le terrain pour une nouvelle ère qui va débuter dans quelques mois. Seul le cercle de Clichy Montmartre a résisté aux nombreuses enquêtes, mais il reste dans le collimateur du Service Central des Courses et Jeux, le SCCJ.


SCCJ

Cette organisation est particulièrement chargée de la surveillance des casinos et des établissements de jeux. Elle s’assure du respect des dispositions légales réglementaires en matière blanchiment d’argent, de fraude fiscale, de dissimulation de travail. Elle doit aussi lutter contre les jeux clandestins et illégaux, contre les infractions aux courses, les paris clandestins, les ventes de pronostics, le dopage des chevaux, afin de s’assurer du bon fonctionnement de ces clubs et d’éviter une nouvelle mafia du jeu. Les fraudes touchent tous les secteurs où vous devez parier ou miser de l’argent, mais désormais, avec l’arrivée des clubs à l’Anglaise, cette mission sera allégée et beaucoup plus faciles. Les restrictions sont tellement grandes que la fraude sera quasiment impossible et inimaginable. La SCCJ sera toujours à l’affût de la moindre erreur !

Le Las Vegas Sands pour une ouverture au Japon ?

  23.02.2017 dans Tournoi


Même si à ce jour et depuis fin 2016, les casinos terrestres ont été légalisés au Japon, il n'en reste pas moins qu'il faudra quand même attendre quelques années avant qu'ils n'ouvrent leurs portes au public. On évalue les premières mises en services d'établissements de jeux sur le territoire nippon aux alentours de 2023. Pas avant, c'est quasi une certitude! Mais on peut constater déjà à ce jour, un intérêt certain et légitime pour ce marché, de la part des géants du milieu du jeu et quelques casinotiers, aux poches bien remplies, commencent à batailler dur pour se démarquer de leurs rivaux, face au regard du gouvernement Japonais qui restera seul décideur de leur avenir financier sur le territoire.


Une nouvelle qui agite le monde des casinos !

L'annonce de l'ouverture de ce nouveau marché pour les géants de l'industrie est donc une aubaine. Les casinotiers sont donc sur le pied de guerre et tentent tous de faire passer leurs dossiers et projets auprès du gouvernement Japonnais, dans le but ultime d'obtenir le Saint Graal: la fameuse licence les autorisant à gérer un casino sur place. Et on peut dire qu'ils se livrent une bataille de Titans pour décrocher ce sésame, car les places sont limitées et il n'y aura donc que trois casinos terrestres qui auront la chance d'officier au Pays du Soleil levant.


Le Las Vegas Sands est sur l'affaire!

Sheldon Adelson, président du Las Vegas Sands que nous vous présenterons un peu plus bas dans l'article, à confirmer à ce sujet, dans un récent communiqué sur le sujet, que l'investissement nécessaire pour développer un complexe au Japon allait vraisemblablement être un incroyable record en avoisinant les 10$ milliards, ce qui représente bien plus que pour son plus gros casino, le Marina Bay Sands implanté à Singapour. Mais il intéressant de noter que le Las Vegas Sands possède une longueur d'avance sur ses concurrents. En effet, la firme est dans les petits papiers du gouvernement nippon, car il a déjà, à l'époque où il a construit le Marina Bay Sands de Singapour, dépensé près de 6$ milliards. Une somme considérable injectée par Adelson et sa firme, qui a su séduire sur le marché japonais. Le gouvernement japonais y voit là une opportunité de menacer le marché de Macau, les rivaux chinois, sur le long terme, car il peut arriver à attirer à la fois les clients moyens et les clients VIP. Adelson ajoutera même: « Cela serait au moins ce que nous avons payé pour Singapour, 6$ milliards avec le terrain, mais cela pourrait aller jusqu'à 10$ milliards. »


Sheldon Adelson, mentor pour les Japonais ?

À ce qu'on sait à ce jour, le système de casinos japonais veut s'inspirer du modèle de Singapour. Et à ce titre, il cible particulier le Marina Bay Sands. Ce qui signe ici une très bonne nouvelle pour ce groupe qui peut ainsi appuyer son futur projet avec plus d'optimisme sur l'avenir que d'autres, et qui les assure un peu d'avoir potentiellement une chance supplémentaire par rapport à la concurrence. Mais rien n'est encore joué, il ne faut pas mettre les jetons de
poker sur la table avant d'avoir placé le tapis!


En effet, le Las Vegas Sands n'est pas le seul dans la course

Ce marché attire d'autres géants du milieu du jeu avec des rivaux de taille comme le groupe MGM Resorts ou encore Wynn Resorts qui sont également dans la course et particulièrement intéressés par ce nouveau secteur bien juteux. Il reste cependant une ombre au tableau, une sorte de bête noire qui vient de surgir en ce début d'année 2017. En effet, il reste à présent quelques incertitudes face au nouveau règne Trump qui risque fort bien de freiner les ardeurs du gouvernement japonais concernant leur approbation pour accueillir des entreprises américaines sur leur territoire. Il est fort possible que dans ce cas, le Japon fasse volte-face en privilégiant plutôt des casinotiers asiatiques et en se fermant donc aux investisseurs et exploitants américains. C'est un sujet passionnant que nous ne manquons pas de suivre ici, et que nous vous proposerons certainement de suivre également tout au long de vos visites sur notre portail-blog de jeux.


Petit retour sur le Las Vegas Sands

Puisque nous parlions de ce casino et plus particulièrement de la firme dans cet article, nous trouvons judicieux de vous apporter quelques compléments d'information au sujet de ce casinotier. Las Vegas Sands est donc une compagnie de casinos, située principalement à Las Vegas dans le Nevada. Ce groupe est majoritairement détenu, comme vous aurez pu le constater plus haut dans l'article, par le milliardaire Sheldon Adelson, né en 4 août 1933 à Boston, promoteur immobilier et considéré comme étant l'une des personnes les plus riches des États-Unis.


La petite histoire du célèbre Venetian de la firme Sands

Le groupe Sands a été fondé en 1988. Il était l'heureux propriétaire de l'hôtel Sands, un hôtel-casino de Las Vegas, à ce moment-là. Cet hôtel a ensuite été démoli en 1996 pour donner place au Venetian, qui a ouvert ses portes finalement en 1999. Pour la petite histoire du Venetian, l'idée de construire ce casino trottait déjà dans sa tête de promoteur immobilier depuis 1991, alors qu'il était en lune de miel à Venise avec son épouse Miriam. C'est en effet à ce moment qu'a germé en lui l'idée de faire construire un gigantesque et moderne casino-hôtel reproduisant des bâtiments et des canaux de Venise à Las Vegas. Ainsi n’acquit Le célèbre Venetian, construit pour 1,5 milliard de dollars à la place de l'historique Sands qu'il fait détruire, révolutionnant ainsi l'industrie hôtelière de Las Vegas.


L'empire Sands contre-attaque !

C'est en 2007 que le groupe Sands commence à s'étend alors encore plus en faisant construire le Palazzo, juste à côté du Venetian, puis un condo-hôtel (hôtel et résidences privées) entre ces deux établissements en 2008. Mais le fait le plus marquant sera son dernier gros projet, marquant du jour du 23 juin 2010, comme celui où le groupe ouvrira alors son plus grand hôtel : le Marina Bay Sands, un complexe qui comporte2 600 chambres disposées dans trois immeubles de 55 étages et qui est estimé à 8 milliards de dollars.

Julien Lepers fait ses premiers pas dans l'univers du casino

  21.02.2017 dans Tournoi


Il n’aura pas fallu longtemps à Julien Lepers pour retrouver les feux de l’actualité. Après avoir été débarqué de France 3, il s’est refait une petite image de marque en allant sur l’émission Danse avec les Stars et aujourd’hui, il va partir en conquête dans toute la France. Comment ? Julien Lepers a accepté un appel du pied d’un casino ou plutôt d’un groupe, Partouche. L’ancien animateur se reconverti donc dans l’univers du jeu puisqu’il va animer le « Lepers Quizz Tour ». Une nouvelle aventure pour celui qui se considère comme un « hyperactif » de l’animation.


Description du « Lepers Quizz Tour »

Au total, ce sont 39 casinos du groupe Partouche qui vont pouvoir profiter de cette belle opération. C’est un jeu de culture générale qui va débuter le 20 février 2017 pour se terminer le 19 mars de la même année. Pendant ces qualifications, une quinzaine de questions seront posées et les participants qui répondront le plus rapidement possible seront sélectionnés pour la finale qui se déroulera le 16 septembre prochain à Saint Amand les Eaux. C’est un « remake » de Questions pour un Champion, mais dans les casinos en France.


Présentation du jeu

Pour franchir les différentes étapes de cette belle aventure, il faudra bien évidemment être le meilleur dans votre casino. Après avoir passé cette première « colline », il vous faudra escalader une belle montagne puisque vous allez participer aux différentes finales régionales, au Domaine du Lyon Vert, à Saint Amand les Eaux, à La Grande Motte, au Havre et à Divonne. Ensuite, la grande finale du « Lepers Quizz Tour » se disputera au Pasino de Saint Amand les Eaux le 16 septembre 2017.


Participation

Attention, pour pouvoir s’inscrire à ce jeu animé par Julien Lepers, il vous faudra être membre du programme de fidélité et jouer sur votre machine à sous préférée. Tous les jours, des tirages au sort seront effectués dans les différents casinos du groupe Partouche (10 au total) et si vous êtes l’un des chanceux, vous aurez accès au questionnaire pour tenter de se rendre en finale régionale. Le vainqueur dans chaque casino décrochera en cadeau un séjour dans un établissement du groupe et il aura aussi la chance de rencontrer l’ancien animateur de France 3 dans l’une des finales régionales.


Gains

Après avoir franchi deux étapes, vous allez peut-être vous retrouvez aux côtés de Julien Lepers pour la grande finale à Saint Amand les Eaux. En attendant, vous allez peut-être pouvoir remporter l’un des nombreux lots mis en jeu pour récompenser les gagnants, soit plus de 100 000 euros de cadeaux : des séjours, 5 voitures, 10 scooters, des crédits pour jouer dans les casinos Partouche ou encore 20 000 euros pour le grand vainqueur de ce « Lepers Quizz Tour ».


Saint Amand les Eaux

Pourquoi avoir choisi ce casino de Saint Amand les Eaux ? La raison principale, c’est peut-être la bonne santé financière de cet établissement de jeux, car il vient de communiquer un chiffre d’affaires positif, soit 3,2 millions d’euros. Grâce aux jeux, les recettes fiscales de la mairie ont augmenté cette année. L’augmentation du CA du Casino de Saint Amand les Eaux est d’environ 16% par rapport aux années précédentes. Les machines à sous ont fait briller ce casino, mais le petit bémol sera à noter pour le secteur de la restauration avec notamment les fermetures de restaurants italiens et japonais.


Julien Lepers

Julien Lepers n’a peut-être pas besoin de cela pour vivre, mais l’animateur ne veut pas quitter les lumières. Il sera donc en tournée dans toute la France pour cette belle aventure, surtout que c’est amateur de jeux et de tournois de cartes. Depuis janvier 2016, le natif de Paris n’a pas quitté les plateaux, car il a accumulé les rendez-vous télévisuels dans certaines émissions comme Touche pas à mon poste, mais il a aussi sorti un livre « Je suis un homme de télévision ». A 69 ans, il est encore frais et dispo pour faire le show et c’est ce qui lui sera demandé dans cet univers des
jeux de casino. Comme dans « Questions pour un Champion », il sera demandé à Julien Lepers de faire le show et de rendre ce quizz totalement fou. Il aime la France et les Français l’apprécient, donc le groupe Partouche pourrait faire une belle opération en termes de marketing. Cet engagement dans une telle aventure, ce n’est pas nouveau pour l’ancien animateur de France 3, car il vient aussi d’animer un salon de l’assurance à Paris, un salon Geek à Nantes et la Art to Play Expo à Nantes, un festival de Pop Culture, de jeux vidéo et de manga.

Dans cette collaboration, qui va y trouver son compte, Julien Lepers ou le groupe Partouche ? Ces deux entités risquent d’être au centre d’une belle aventure avec le public, car les fans de l’animateur et les curieux vont s’agglutiner devant les établissements de jeux pour récolter quelques infos et pour assister à ce spectacle. Autant dire que tous les casinos du groupe risquent de retrouver une certaine fraîcheur avec l’arrivée de tous ces touristes. Ce « Lepers Quizz Tour » risque donc de trouver son public et de continuer pendant de longues années, si l’animateur prend aussi du plaisir à parcourir la France et à découvrir son public.

Attention, si vous désirez le voir, il va falloir passer la première étape, car il animera essentiellement les finales régionales. Il pourrait de temps en temps faire un peu de promotions dans certains casinos, mais son arrivée sera annoncée dans les dernières minutes pour éviter une « grande marée humaine ». Vous souhaitez répondre à ce défi lancé par les casinos Partouche, alors n’hésitez plus, devenez un membre du programme de fidélité et prenez place dans l’un des 39 établissements de jeux pour avoir peut-être la chance d’être tirés au sort. Tout est possible dans cet univers des jeux d’argent et de hasard !

Découvrez en détail cinq des plus grands casinos belges

  21.02.2017 dans Tournoi


Nous vous proposions sur casino777, il y a de cela quelques jours, de nous accompagner autour d'un tour de Belgique de quelques-uns des plus connus et fréquentés casinos de notre pays. Nous avons eu d'excellents retours de la part des visiteurs de notre blog, au sujet de notre article sur
les casinos terrestres belges qui vous avait fait découvrir 4 casinos parmi les mieux notés par chez nous, à savoir le casino de Bruxelles, de Chaudfontaine, de Dinant et enfin de Namur.

Suite à ce succès remporté, nous ne pouvions pas vous laisser sans nouvelles présentations à vous mettre sous la dent avant la fin du mois de février. C'est donc pour cette raison, que nous avons décidé de vous en présenter encore 5 autres, forgés dans le même moule des grands vainqueurs aux réputations en or, que ces 4 précédents établissements présentés la semaine dernière sur notre site. Nous nous intéressons donc aujourd'hui aux Casinos de Spa, d’Ostende, de Blankenberge, de Knokke et pour finir....au Casino de Middelkerke.


Le Casino de Spa

Vous nous excuserez du peu, mais nous sommes quand même, avec le Casino de Spa, les heureux possesseurs du titre de pays possédant plus ancien casino du monde. En effet, celui-ci a été construit tout simplement en 1763 et c'est en 1769 qu'il se voit alors ensuite attribué l'ajout de la construction d’une salle de bal et d’un théâtre. De nombreuses rénovations ont eu lieu durant les années 1980 et 1981, faisant de cet établissement un des plus beaux du pays, en constante évolution!

Le Casino de Spa est ouvert tous les jours de 11.00 heures jusqu’à l’aube et propose les jeux traditionnels que l'on retrouve dans tout bon casino qui se respecte, comme la Roulette, le Blackjack, les machines à sous et les tournois de Poker qui offrent aux visiteurs la possibilité de participer à des soirées inoubliables ! Ce casino est réputé également pour l'excellent accueil qui est proposé à la clientèle au travers d'un personnel qui les guide dans le monde des machines à sous et des jeux de tables, dans l'unique but de leur permettre de s'y sentir immédiatement les bienvenus.

En ce qui concerne ces machines à sous, il est intéressant de noter que vous pouvez donc y jouer à partir de seulement 5 centimes, et jusqu’à 20 euros pour tenter de gagner jusqu’à 25.000 euros par jeu ! Si vous préférez les jeux de tables, vous pourrez tout naturellement vous essayer aux jeux de La Roulette française, la Roulette anglaise, le Blackjack et le Texas Hold’em Poker!


Le Casino de Spa côtoie le Luxe

En effet, on peut très vite remarquer, dès son arrivée devant le Casino de Spa, que celui-ci est particulièrement bien entouré de plusieurs hôtels de Luxe et d’une très belle station thermale. Le nouvel hôtel ‘RADISSON SAS HÔTEL PALACE’ est donc relié aux Thermes de Spa par un funiculaire alors que tous les autres hôtels se trouvent tous à proximité du Casino de Spa.


Le Casino Kursaal d'Ostende

Si le Casino de Spa est qualifié comme étant le tout premier casino au monde, nous pouvons certainement qualifier le casino d’Ostende comme étant probablement le casino le plus célèbre de la Belgique. La station balnéaire d’Ostende offre en effet de nombreux atouts comme le soleil, la mer et la plage, mais également, située non loin de la voie du tram côtier, le fameux Casino Kursaal d’Ostende.


Le Casino d’Ostende, un lieu toujours mythique

La Casino Kursaal d’Ostende a attiré dans ces murs, depuis le 19e siècle, de nombreux joueurs venus d'un peu partout dans le pays, dans le but d'y passer une soirée pleine d’amusement et de plaisirs. Le casino propose à présent plus de 175 machines à sous, allant de 0,01 à 1,00 euro dans une atmosphère vraiment confortable et agréable et les amateurs de la roulette et du blackjack ne seront pas reste puisqu'ils trouveront facilement leur place au sein des très nombreuses et différentes tables. Le casino propose également aux joueurs de poker de tenter de remporter plusieurs évènements qui ont lieu toutes les semaines.


Le Casino de Blankenberge

Le Casino de Blankenberge, ouvert tous les jours de 11.00 heures à 5.00 heures, possède la particularité d'être bien placé puisqu'il se situe tout simplement sur la digue d’une des principales stations balnéaires de la côte belge. Comme tous les autres casinos du pays, il propose des tables de jeux habituels et de nombreuses machines à sous. Il est important de noter que, durant les weekends et les jours fériés, l'établissement joue les prolongations en restant ouvert jusqu’à 6.00 heures du matin pour le plus grand plaisir des joueurs qui s'essaient chaque jour aux 105 machines à sous proposées pour tenter de remporter de fabuleuses cagnottes!


Les jeux disponibles au Casino de Blankenberge

Au Casino de Blankenberge, vous pouvez bien évidemment vous frotter à la chance en essayant les divers jeux de hasard proposés comme la Roulette Américaine et une innovante roulette électronique. Mais également au jeu de cartes le plus populaire, Le Blackjack ou encore le Stud Poker. Sans oublier le Poker, vous l'aurez deviné! On peut assurément dire que le Casino de Blankenberge fait le bonheur de tous !


Le Casino de Knokke

Ce casino est particulièrement réputé pour sa magnifique salle de jeu mise en valeur grâce à un décor exclusif ou règne une atmosphère élégante. Mais, outre ce cadre attrayant proposé et ses plus de 200 slots ou machines à sous proposées, le Knokke, dispose également de nombreuses possibilités offertes à ses clients pour organiser leurs réunions, évènements d’entreprise ou même leurs fêtes de mariage. Il va de soi que vous pourrez également jouer comme dans tous les autres casinos du monde à la roulette américaine, le blackjack, le Stud Poker des caraïbes.


Il existe une vie nocturne au Casino de Knokke

Vous trouverez en effet, sur place, la fameuse discothèque «Le Zuri and Kitsch Club», ouvert pendant les weekends et les périodes de vacances , alors que vous pourrez tout aussi bien profiter des boissons et des collations dans la salle de jeux du Casino de Knokke elle-même. Cerise sur le gâteau; si vous souhaitez combiner votre soirée casino avec un diner, alors vous pourrez également profiter de l’agréable bar-restaurant ‘Mascotte’ qui vous attend pour exciter un peu vos papilles autour de plats, avant votre palpitant autour du jeu!


Le Casino de Middelkerke

Et nous finirons notre petit tour des établissements du pays avec le Casino de Middelkerke, qui reste très certainement le casino le moins connu de la Belgique! Mais attention, cela ne veut pas dire qu'il n’est pas pour autant le moins intéressant ! Qualifié comme étant un peu le petit frère du casino de Blankenberge, vous pouvez être assuré de trouver sur place un service de qualité équivalent à son ainé ! La salle de jeux en plein cœur du casino propose quand même le nombre impressionnant de 123 machines à sous, et un accès aux traditionnelles tables de roulette, tables de blackjack et tables de poker accessibles tous les jours de 11.00 heures à 5.00 heures et même jusqu’à 6.00 heures du matin pendant les weekends et les jours fériés, comme son grand frère le casino de Blankenberge !

Un petit coin sympa de restauration pour les collations propose de se détendre au sein de la ‘Tavern on the Beach’, avec vue sur mer. Mais si vous optez pour un bon dîner ou une sortie en soirée, vous pourrez alors vous tourner vers le restaurant ‘Il Circo’. Et enfin, tout comme le Casino de Knokke que nous vous présentions un peu plus haut dans cet article, le Casino Middelkerke propose plusieurs options pour faire organiser une soirée entre amis du style ‘party & play’! Nous espérons que vous aurez apprécié ce petit tour de Belgique des casinos que nous vous recommandons, tout en vous rappelant que vous pourrez tout aussi bien retrouver ces ambiances sur nos jeux en ligne sur notre site casino777 !

Le parieur de l'affaire du casino de Barbotan est relaxé!

  20.02.2017 dans Tournoi


Il n'y a pas toujours que des belles informations dans l'univers du casino. Les établissements de jeux sont souvent la cible de personnes à la morale bien souvent douteuse, et se retrouvent la plupart du temps victimes d'escrocs en tout genre. S'il existe un endroit où de nombreux casinos défraient la chronique en qualité de victime du banditisme, c'est bien les établissements de nos chers voisins français. Nous nous penchons aujourd'hui sur une affaire liée au banditisme en raccord avec des casinos terrestres français, à savoir l'affaire du parieur du casino de Barbotan. Un dossier qui se voit aujourd'hui bouclé avec une conclusion de relaxe. Mais avant de parler du résultat, revoyons ensemble cette affaire qui a agité quelque temps le monde le presse et de l'actualité des casinos terrestres.


Le parieur du casino de Barbotan

Lors du déclenchement de l'affaire dans la presse, tous les médias pensaient que l'affaire allait mettre sous les feux de la rampe, des agissements frauduleux d'un faussaire de premier rang. Mais le soufflet est vite retombé puisqu' Il n'en fut rien du tout ! Pour des raisons de confidentialité, nous appellerons cette personne Maxime. Alors, ce fameux Maxime a comparu ce 17 février devant le tribunal de Grande Instance d'Auch pour «mise en circulation de monnaie ayant cours légal contrefaisante ou falsifiée». Ce trentenaire, qui s'est tout naturellement présenté à la barre sous bonne escorte policière, purge actuellement une peine pour des faits de vol et recel à la maison d'arrêt de Mont-de-Marsan. C'est en effet un habitué de l'institution judiciaire puisqu'il présente un casier déjà bien remplit de plus de 26 mentions pour un total de 13 ans de prison, toutes peines cumulées, comme a bien pu le constater et faire remarquer la présidente du Tribunal, Aude Carassou lors de l'audience.


Retour sur les faits de l'affaire du casino de Barbotan

L'affaire remonte à environ 2 ans. C'est dans la nuit du 24 au 25 juillet 2015, que l'accusé se rend comme à l'accoutumée (comprendre par-là «comme presque tous les jours»), au casino de Barbotan-les-bains. Cazaubon-Barbotan est une commune du département du Gers dans la région Midi-Pyrénées située à un peu plus d’une heure de route de la frontière espagnole et se trouve être particulièrement connue pour ses thermes qui profitent des propriétés curatives de l’eau pour prodiguer des cures et soins à leurs hôtes. Le casino quant à lui propose fièrement 75 machines à sous aux joueurs motivés à tenter de remporter l’un des nombreux jackpots qu'il propose alors que d'autres pourront également s’essayer aux
jeux de table comme la Roulette Anglaise, le Texas Hold’em Poker ou encore le Blackjack.

Mais ce qui intéresse particulièrement la magistrate à ce moment de l'audition au tribunal, c'est la provenance des sous qu'il a alors en poche lorsqu'il débarque au casino. En effet, alors qu'au moment des faits, Maxime était un autoentrepreneur dans le secteur du nettoyage en cessation d'activité, il avait pour habitude de débarquer au casino avec en poche une coquette somme entre 1 000 et 1 500 euros qu'il déclare comme étant ses divers gains remportés aux jeux. Il ira même jusqu'à tenter d'expliquer le fonctionnement des casinos en déclarant à la Présidente : «Ils prennent les sous à ceux qui n'en ont pas et nous les vrais parieurs, on peut gagner». Une analyse plutôt futile, mais qui sera cependant remarquée.

Suite à ces déclarations un peu farfelues, la magistrate Aude Carassou le recadre alors assez rapidement en lui rappelant que si ce monsieur se retrouve sous sa juridiction aujourd'hui, c'est tout simplement que lors de la soirée en question, les employés ont trouvé quatre faux billets de 100 € dans la caisse, au moment de faire la recette du jour. C'est à ce moment que le représentant du Casino témoigne: «À cette date, je n'ai pas rentré d'autres billets de 100 € que ceux-là. Et, sur les vidéos des tables de jeu auxquelles les enquêteurs ont eu accès, on voit que c'est monsieur qui sort les billets à la table».

Chose troublante, le directeur de l'établissement de jeux annonce alors que le casino ne se porte pas partie civile pour autant. Il ira même esquisser un sourire à Maxime en s'approchant des magistrats quelques instants plus tôt. Un peu dire alors à ce moment , que les faits semblent particulièrement très confus, et, alors que l'enquête n'a même pas permis d'apporter des éléments prouvant que les billets contrefaits venaient effectivement de Maxime. D'ailleurs, en réponse à cette accusation, il répondra : «Je ne suis pas connu pour ce genre de faits, et franchement, je n'aurai pas pris le risque pour 400 €. En plus, pour refiler des faux billets, dans un casino, il faut être fort !»


Une affaire qui tourne vers la relaxe

En effet, n'ayant pas assez d'éléments de preuve et contre toute attente, Philippe Pommereul, représentant le ministère public, ne cherchera même pas à trouver des torts à l'accusé. Il déclarera même: «Je ne doute pas de la capacité de Maxime à commettre de tels faits, vu son cursus. Il n'y a pas d'éléments de preuves.» Entre les lignes, le vice-procureur va même laisser entendre à l'assistance qu'il voit mal l'intéressé s'adonner à un si menu larcin, suite à son passif et son casier judiciaire.


«Je crois en la justice ! Jamais je n'ai eu un tel réquisitoire !»

Ce sont les termes qui seront alors déclarés par Maxime lorsqu'il se présente à la barre, sans conseil et accompagnement d'un avocat. Il s'adresse alors en dernier au tribunal en s'écriant à l'endroit du ministère public «Je crois en la justice ! Jamais je n'ai eu un tel réquisitoire ! Je demande la relaxe.», tout comme l'aurai aussi bien fait n'importe quel avocat! Le délibéré de l'audience sera plutôt bref, puisque Mme Carassou se contentera d'échanges chuchotés pendant quelques secondes avec ses assesseurs avant de redresser la tête et déclarer : «Monsieur vous êtes relaxé.» Maxime quitte alors la salle d'audience, toujours sous escorte des policiers qui l'accompagnent et qui ne manqueront pas de le féliciter sur le moment.

<< 1 ... 135 136 137 ...138 ...139 140 141 ...142 ...143 144 145 ... 280 >>